L’enseignement du Sport au Lycée Louis Pasteur de Lagos

Le sport scolaire contribue à promouvoir le respect de l’éthique et des valeurs éducatives et humanistes du sport. Il joue un rôle déterminant dans l’accès des jeunes au sport et donne sens au « vivre ensemble » et à l’apprentissage de la vie associative. Il participe pleinement à la santé et à la préservation de l’intégrité physique des élèves. C’est un atout privilégié pour l’égalité des chances et pour la formation citoyenne des jeunes.

L’école maternelle est l’occasion de construire les actions motrices essentielles : se déplacer, assurer son équilibre et manipuler des objets, les projeter ou les recevoir. Les jeux des tout petits en sont les premières manifestations. Le maître conduit l’enfant à passer du simple plaisir d’agir à des actions voulues et organisées, graduellement plus élaborées et articulées entre elles.

Notre école offre à l’enfant l’occasion d’élargir le champ de ses expériences dans des milieux et des espaces qui l’aident à mieux se connaître et à développer ses capacités physiques, qui l’incitent à ajuster et diversifier ses actions, qui lui offrent une palette de sensations et d’émotions variées, lui procurent le plaisir d’évoluer et de jouer au sein d’un groupe.

L’enfant apprend aussi à partager avec ses camarades des moments de jeux collectifs, de jeux dansés et chantés. Toutes ces compétences sont construites à travers la pratique d’activités physiques qui contribuent à orienter les efforts des enfants et à leur donner sens : “sauter le plus loin possible” (activités athlétiques) est différent de “sauter d’un engin pour retomber sur ses pieds” (activités gymniques).

Ces expériences l’amènent à exprimer et à communiquer les impressions et les émotions ressenties.

Trois heures par semaine, l’éducation physique et sportive (EPS) vise le développement des capacités motrices et la pratique d’activités physiques, sportives et artistiques. Elle contribue à :

  • l’éducation à la santé en permettant aux élèves de mieux connaître leur corps
  • l’éducation à la sécurité, par des prises de risques contrôlées
  • la responsabilité et à l’autonomie, en faisant accéder les élèves à des valeurs morales et sociales, telles que le respect de règles, le respect de soi-même et d’autrui.

Plusieurs activités physiques et sportives sont pratiquées chaque année de manière à construire des apprentissages solides. Selon les moyens humains et techniques disponibles dans notre école, nous proposons aux enfants :

  • pour la réalisation de performances : activités athlétiques, natation
  • pour l’adaptation à différents environnements : orientation, escalade, roule et glisse.
  • pour les activités de coopération et d’opposition individuelle ou collective : jeux de lutte, de raquettes, jeux collectifs (traditionnels ou sportifs)
  • pour les activités à visée artistique, esthétique ou expressive : danse, activités gymniques, activités de cirque

Chacun des modules abordés est l’occasion de construire des connaissances nouvelles, tant sur soi que sur les activités physiques et sportives pratiquées. Les activités de natation sont mises en oeuvre prioritairement pour permettre à tous les élèves d’accéder au savoir nager au plus tard à l’entrée au collège.

La journée du sport scolaire se déroule chaque année en septembre. Destinée à mieux faire connaître et à promouvoir les activités périscolaires proposées dans l’établissement ainsi que des sports innovants, cette journée contribue ainsi au développement du sport scolaire.

Tous les collégiens reçoivent un enseignement obligatoire d’éducation physique et sportive (EPS) hebdomadaire. Son volume horaire est de 4 heures en classe de sixième et de 3 heures dans les autres niveaux de classe. L’EPS est évaluée au diplôme national du brevet (DNB) en contrôle continu.

Les collégiens peuvent pratiquer des activités variées : 26 activités physiques, sportives et artistiques (APSA) sont définies au niveau national. Une mention particulière est faite au “savoir-nager”, maîtrise du milieu aquatique à acquérir et valider par tous dans le cadre du socle commun.

L’EPS aide filles et garçons à acquérir de nouveaux repères sur eux et sur les autres, de nouveaux pouvoirs moteurs et gagner en efficacité. Les adolescents apprennent à :

  • respecter la règle
  • s’engager dans une démarche de projet
  • prendre des responsabilités
  • se connaître et se préserver.

Les collégiens qui ont envie de pratiquer une activité sportive en plus des cours obligatoires d’EPS peuvent se tourner vers l’association sportive scolaire (AS). Pleinement intégrée au projet d’établissement, notre association sportive participe à l’animation de la vie scolaire et à la réussite des élèves.

Elle propose aux élèves la pratique d’un ou de plusieurs sports chaque semaine, tout au long de l’année, à raison de 3 heures (tout particulièrement le mercredi après-midi ou le samedi matin).

L’implication des élèves dans la vie de l’association sportive et dans l’organisation des rencontres et des compétitions est particulièrement encouragée, comme la nomination d’un vice-président élève dans chaque AS. Elle vise à les responsabiliser, à favoriser leur autonomie et leur prise d’initiative. Une formation à l’organisation, l’arbitrage, au managérat et au reportage est mise en place.

L’Union nationale du sport scolaire (UNSS) fédère les associations des établissements qui le souhaitent. Notre établissement est affilié à l’UNSS et participe ainsi à des tournois, des regroupements, des championnats inter-école, à l’étranger.

Tous les lycéens suivent un enseignement obligatoire d’EPS de 2 heures par semaine.

Par la pratique scolaire, adaptée et diversifiée d’activités physiques, sportives et artistiques, l’EPS concourt à l’épanouissement des élèves. Cet enseignement participe à la condition physique et à la bonne santé tout au long de la vie tout en développant des valeurs citoyennes. Il permet un engagement corporel, qui représente pour beaucoup de jeunes la seule pratique d’une activité physique. Il tend à donner le goût et le plaisir de pratiquer de façon régulière et autonome.

L’évaluation de l’EPS à l’examen du baccalauréat s’effectue par contrôle en cours de formation (CCF) au cours de la classe terminale. La note de l’épreuve obligatoire résulte d’un ensemble certificatif comportant trois épreuves faisant appel à des compétences distinctes. Cette note est affectée d’un coefficient 2.

Les élèves désireux de se doter d’une formation sportive plus approfondie peuvent choisir :

  • un enseignement facultatif d’EPS de 3 heures par semaine en classes de seconde, première et terminale, centrée sur deux activités
  • un enseignement d’exploration de 5 heures par semaine en classe de seconde, qui peut être poursuivi au cours du cycle terminal par un enseignement de complément de 4 heures